Description du projet

physiopathologie

Résumé :

L’infection à COVID-19 s’accompagne de perturbations de l’hémostase liées à l’inflammation et à l’atteinte endothéliale et entraine un risque accru de thrombose. Une étude récente suggère d’ailleurs que le SRAS-CoV-2 infecterait les cellules endothéliales vasculaires à un stade précoce de la maladie. Différentes complications ont été observées à ce jour, thrombotiques à court terme et probablement à moyen et long terme, survenue de complications vasculaires…. Deux populations d’étude sont envisagées :

  • l’étude de la phase aigüe des mécanismes impliqués à la survenue d’accidents thrombotiques. L’objectif est de caractériser le dysfonctionnement endothélial et de l’hémostase chez les patients atteints de COVID-19.
  • l’étude à moyen terme des conséquences de cette dérégulation de l’hémostase, sur des patients porteurs d’une prothèse valvulaire TAVI, qui sont à la fois à risque élevé d’infection par SARS-Cov-2 et à risque de complications valvulaires, notamment de complications thrombotiques.

Objectif :

Déterminer l’impact du COVID-19 sur les complications thrombotiques à la phase aigüe chez les patients hospitalisés pour infection respiratoire basse et sur le risque de complications des bio prothèses valvulaires aortique TAVI dans la cohorte Lilloise WITAVI. Comprendre les mécanismes conduisant à une maladie légère à sévère, en décrivant le dysfonctionnement endothélial vasculaire et les dysfonctions de l’hémostase et caractériser l’évolution de cette endotheliopathie au cours de la maladie.

Porteur du projet :

Sophie SUSEN