Description du projet

pharmaco-thérapeuthique

Résumé :

Il y a quelques années, l’équipe avait identifié l’action antivirale d’extraits de plante et de composés organiques présents dans ces plantes sur un autre coronavirus affectant l’Homme.

Le projet vise à tester l’efficacité de cette famille de composés organiques, des flavones, sur le SARS-CoV-2.
Les plantes dont dérivent ces composés ont l’avantage d’être abondantes et peu coûteuses, et certains sont d’ores et déjà autorisés dans des compléments alimentaires.

En outre, leur toxicité a déjà été étudiée, ce qui permettra d’accélérer des essais cliniques chez l’Homme.

Les équipes participantes au projet testeront l’efficacité et la toxicité de ces molécules in vitro, puis dans des modèles cellulaires reproduisant les zones les plus souvent colonisées par le virus (l’épithélium respiratoire humain), et enfin dans des modèles animaux.
Le projet prévoit d’étudier le mécanisme d’action des molécules testées, et de synthétiser des équivalents artificiels des composés naturels, avec un pouvoir antiviral renforcé.

Objectif :

Identifier et caractériser rapidement des molécules antivirales d’origine naturelles.

Porteur du projet :

Karin SERON