Description du projet

diagnostic

Résumé :

Le virus SARS-CoV2 est responsable de symptômes cliniques variés, aspécifiques et méconnus allant de formes asymptomatiques jusqu’à des formes respiratoires graves. Ce polymorphisme clinique entraine une sous-estimation du nombre de cas prouvés (Ayant des symptômes compatibles avec une PCR positive) et ainsi de l’incidence de la maladie.

La stratégie du déconfinement repose avant tout sur la présence d’une immunité de groupe permettant de diminuer la transmission inter-humaine du virus protégeant ainsi les individus non infectés.

L’immunité de groupe ne pouvant donc être évaluée par le nombre de cas prouvés.

La réalisation de sérologies spécifiques du SARS-Cov2 dans la population générale semble être une méthode d’intérêt pour évaluer la prévalence réelle de l’infection afin de guider la stratégie de déconfinement.

Objectif :

L’objectif principal de l’étude est d’obtenir le pourcentage de patients présentant une séroconversion contre le SARS-Cov2 (présence d’IgG ou d’IgM à titre significatif) dans la population du haut de France : Les patients consultants au service d’accueil des urgences du CHU de Lille, les patients consultant en ambulatoire en médecine ou en chirurgie ou ayant recours à un acte de chirurgie programmée au CHU de Lille. Enfin en collaboration avec l’URPS de Biologie, les patients en ville devant réaliser une prise de sang pour un autre motif dans un laboratoire de biologie.

Porteur du projet :

Emmanuel Faure